CLERMONT COUILLARD ÉVOLUTION

ÉVEIL DE CONSCIENCE – CONNAISSANCE DE SOI – RETOUR À LA MAISON

DE L’ÉVEIL À L’EXPANSION DE CONSCIENCE  —  DE LA COMPRÉHENSION À L’INTUITION
Praticien Reiki Usui / Praticien Magnétisme Curatif / Kinésiologie / Gestion des Émotions / Guérison Spirituelle / Coach Personnel / Guide du nouveau monde

QUELQUES PHRASES EN RÉFLEXIONS

EN TOUTE SIMPLICITÉ !

NOUS AVONS TOUS TOUJOURS RAISONS !

Ce qui est étonnant de nous les êtres humains, c’est que nous avons tous toujours raison. Sept milliards d’humains environ sur cette planète et chacun voit la couleur rouge de façon différente.

C’est stupéfiant de prendre conscience de cette information relative.

Ce qui est encore plus stupéfiant, c’est de comprendre que ce sur quoi je donne mon énergie, je vais le voir dans ma réalité, quoi que cela puisse être.

En outre, quand j’énonce que ça ne marche pas, ça marche, ça ne marche pas. Pourquoi ?

Parce que le fait que j’énonce que ça ne marche pas, je suis en train de créer toutes les énergies nécessaires à la création de cet énoncé. Et je vais le voir dans ma prochaine réalité.

Pour moi, nos réalités relatives viennent de nos croyances, nos croyances viennent d’une pensée acceptée, qu’elle soit de nous ou des autres. La pensée vient d’une interrogation, une constatation, ce sur quoi on s’arrête. Nous l’émettons par la bouche, nous nous entendons le dire ou entendons un autre le dire, ensuite nous rencontrons les témoins de notre parole et ce qui suit est la croyance.

Plus je crois en ce que je crois, plus je le matérialise dans une densité vibratoire concrète. C’est-à-dire que tout alentour de moi va être peint de cette croyance.

Je vais sortir de cette réalité le jour où, soit par la souffrance ou par autre chose, je mettrai fin à cette croyance.

Donc, il est facile d’accueillir ce qui est devant moi, car je sais maintenant que tout ce que la personne croit est vrai pour elle et pour ceux, dont cette croyance est acceptée.

Si je demeure dans cet entourage, je vais sûrement devenir cette croyance. Si je ne veux pas devenir cette croyance, c’est à moi de choisir autre chose.

Paradoxalement, si je mets de l’emphase sur le fait que je ne veux pas devenir cette croyance, je vais le devenir. Enfin…

En ce qui concerne le fait de la nécessité de l’ombre, ce n’est plus une nécessité, mais bien la compréhension que c’est une partie du TOUT, le Tout, que nous sommes tous d’ailleurs.

Lorsque je comprends dans mon ÊTRE que l’ombre et la lumière sont mon “entier”, je suis dans l’AMOUR…

C.c.
Clermont

L'OBSERVATION !

D’un premier pas, devenir observateur de ce que je suis !

Ce que je suis est le résultat d’expériences vécu qui évolue comme suit :

Expériences — conclusion – conviction — conditionnement – comportement — projection — perception. Le total de ce que nous sommes à toujours passer par ce processus.

J’ai longtemps accusé mes programmes personnels accumulés depuis des vies et des vies, cet outil que l’on nomme égo, d’être la cause de mes déboires. Cependant, après maint questionnement, réflexion et méditation, j’ai eu une réponse, comme un genre de prise de conscience.

J’ai soudainement, compris, que mon égo n’était pas la cause. J’ai compris que mon égo était un magnifique outil qui me permettait de pouvoir me rencontrer à travers l’extérieur.

L’image que j’ai reçue était un contenant, un dossier remplie des fichiers qui n’ont pas été fermés.

J’ai alors compris que s’était moi la cause, que s’était moi qui configurais, qui remplissait cet égo, ce contenant, de conditionnements suite aux expériences que je vivais et qui devenait mes comportements.

La causerie du 10 octobre portait sur LES TÉMOIGNAGES. Témoignages de quoi ? De l’observation de mes soi-disant comportements. Alors, peut-être, ait-je une clé pour ouvrir la porte à QUI JE SUIS !!!

Depuis plusieurs années à travers mon énergie projetée vers la différence, j’observe. J’observe ce que j’ai mis dans mon contenant. En silence, je suis présent à ce qui m’interpelle en dedans de moi lorsque je me rencontre à travers la différence (personne, animal, chose, circonstance, événement). La différence, bien qu’elle ou qu’il soit une entité à part entière, n’est finalement que ma propre énergie.

Suite à ces observations, je peux témoigner de l’amélioration de mon état mental, physique et émotionnel. Ce qui a comme résultat en bout de ligne une meilleure santé, un état de satisfaction quasi constant, une magnifique présence à la différence et une responsabilité de mon tout, total.

Je rencontre beaucoup de gens qui développent de plus en plus l’observation plutôt que de continuer à jouer les rôles de bourreau, victime, sauveur.

Ces témoignages sont une joie à entendre et ils sont fascinants, voir même Divin.

C.c.
Clermont
OBSERVATION !!!

DIFFÉRENCE & RÉFLEXION

LA DIFFÉRENCE 

Par la différence je veux dire : personne; animal; chose; événement; circonstance; etc. Il n’y a pas de limite à la représentation de la différence. 

L’amitié que l’on dit ressentir pour la différence est égale au degré de reconnaissance de soi à travers celle-ci. 

RÉFLEXION 

Vous êtes-vous déjà arrêté sur le mot « moitié » ? Quelle est sa définition ? D’où vient ce mot ? 

Je ne parle pas ici de la définition du dictionnaire, mais bien au niveau énergétique ! 

Faisons une petite incursion antérieure. Vous vous souvenez d’avoir entendu de vos parents ou grands-parents l’expression « c’est la mi-saison » ?, ce qui voulait dire « c’est la demi-saison » ou « la moitié de la saison ». Même aujourd’hui on emploie encore cette expression au niveau du sport tel que le hockey, lorsque l’annonceur dit « c’est la période de la mi-temps ». La « mi », réfère à la moitié. 

Dans le mot « amitié » nous retrouvons cette expression « a-mi » qui veut dire à moitié. 

Maintenant, si l’on se réfère au point de vue énergétique et que nous acceptions le fait que nous sommes tous UN et que par ce fait nous sommes « Unité », ce qui voudrait dire que nous sommes « Entiers ». 

Dans le mot « entier » nous retrouvons « tier » qui exprime (la tierce partie). Tierce, pour autre ! 

Pourquoi disons-nous que nous avons de l’amitié pour une personne (différence) ? Se pourrait-il que cette personne (différence) représente la moitié de ce que nous sommes ? De là l’expression “a mi tié” pour “la mi entier”, ce qui voudrait dire la moitié de l’entier. 

Qu’est-ce que nous regardons vraiment à travers la différence ? Sur quoi est attirée notre attention ? 

Pourrions-nous appeler cela « de la reconnaissance » plutôt que de l’amitié ? 

Je pense que oui ! Pourquoi ? 

Parce que ce n’est pas la différence qui nous intéresse vraiment ou ce qu’elle est, mais ce que nous voyons de nous à travers cette différence, que ce soit positif parce que nous aimons ou négatif parce que nous n’aimons pas et les preuves de ce que j’avance sont infinies, l’on peut énumérer des exemples à la tonne. 

Vu de cet angle, il est plus aisé de moins se blesser en sachant que la différence est la moitié de moi. 

Pourquoi ? 

Comment puis-je être en colère contre moi ? Comment puis-je être blessé de moi-même ? 

Je me plais à la pensée que la pratique de ce point de vue m’amène à la guérison de ce genre de blessure, à la responsabilité de ce qui arrive en avant de moi et à me libérer d’une prison illusoire que j’ai moi-même construite. 

L’amitié que l’on dit ressentir pour ce qui est différent est proportionnelle au degré de reconnaissance de soi à travers celle-ci. 

C’est le même concept qu’avec une compagne ou un compagnon, on entend souvent dire « c’est ma tendre moitié ». 

La moitié de quoi ? La moitié de qui ? 

De ce que nous voyons de nous à travers “cette tendre moitié”. 

Vous voulez un exemple ? 

La tendre moitié que vous dites aimer, vous savez celle qui a les yeux bleus, la chevelure noir ébène, le nez délicat, la peau douce, le caractère charmant, etc…, et bien prenez seulement le nez plus large de votre sœur par exemple et mettez-le à la place de celui de votre compagne. 

Est-ce que votre degré de reconnaissance de vous va changer ? Évidemment ! Est-ce que vous allez aimer de la même intensité cette personne ? 

Soyez honnête, vous allez sentir immédiatement la différence en dedans de vous. Oh, je sais bien que ça ne vous empêchera pas de prétendre l’aimer tout autant, mais avec une coche en moins. Il y aura quelque chose de changé, peut-être très subtil j’en conviens, mais assez pour le ressentir. 

Et le nez, rappelez-vous, ce n’est qu’un exemple… 

Supposons qu’un jour ou l’autre le caractère de votre tendre moitié soit remplacé par celui de quelqu’un avec qui vous ne vous entendez pas ! Supposons qu’elle commence à trouver que les autres garçons sont véritablement beaux ! Supposons que vous vouliez absolument avoir des enfants et qu’elle prenne tous les moyens pour ne pas en avoir !… 

À chaque concept, vous allez sentir en dedans de vous un degré de moins dans l’amour que vous dites ressentir pour cette tendre moitié. 

Alors !? 

L’amitié ou l’amour que l’on dit ressentir pour la différence est proportionnel au degré de reconnaissance de soi à travers cette différence. 

Et savez-vous quoi ? Il n’y a aucune exception ! 

Ne vous en faites pas trop avec cela, car c’est magnifique de le savoir et je dis bien « savoir », parce qu’il y a d’autres étapes au devenir. 

Comme par exemple « LA CONNAISSANCE » qui est un autre niveau. 

C.c
Clermont…

LA PENSÉE OU LA CHOSE ?

La question était : Pour toi, est-ce vraiment la chose qui n’est pas bonne ou la pensée que j’en ai ?

À mon humble point de vue, la pensée que j’ai de quelque chose est bien souvent plus dommageable que la chose elle-même. Combien de fois ai-je pensée qu’un tel ou tel événement allait se produire de tel ou tel façon etttttt surprise, je m’étais stressé absolument pour rien ou presque. Bon, je me suis dit, parce que je me parle souvent, quand est-ce que tu vas arrêter de prendre tes pensées pour ce qui peut se passer réellement.

Combien d’êtres aimés j’ai pu voir pleurer, se stresser, se décourager, se rendre malade seulement à la pensée que ce qu’ils désiraient n’allait pas bien se passer. Des jours et même des mois avant le soi-disant événement. Je leur partageais de changer leur pensée d’essayer d’envisager l’événement en question comme vraiment il voulait que ce soit. Mais bon, il faut du courage et de la volonté lorsqu’on ne maitrise pas la matière en question.

Aussi, je me suis souvent demandé, pourquoi pour la même pensée sur le même objectif (personne, animal, chose, circonstance), le résultat n’était pas le même pour chaque personne. Je me suis dit, oui je me parle souvent, peut-être que l’objectif en question n’est pas vu de la même façon pour tout le monde, ou que la pensée que les gens ont de cet objectif n’est pas pareil ! J’ai donc commencé à chercher un peu partout une réponse à ce petit comportement.

Une étude psychologique dit que 10 personnes qui regardent le même pot rouge de fleur jaune, ont tous une description différente de ce qu’ils ont vu et une réaction différente face à l’objet.

C’est le même pot rouge de fleur jaune ! Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

100 personnes sortent du cinéma… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

1000 personnes regardent le même coucher de soleil… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

Des milliers de personnes regardent les étoiles… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

Des érudits demandaient au Monsieur il y a 2000 ans : quand je pense à être avec une autre femme que la mienne est que j’ai péché ? Et le Monsieur de répondre : le fait que tu y penses, c’est déjà accompli ! Quand même !!!

Des études menées par des scientifiques de l’université de Harvard au niveau de l’effet placébo ont prouvé que la pensée que les sujets avaient concernant le médicament placébo avait le même impact que ceux qui prenaient le vrai médicament.

Et comment d’autre exemple il y a !

Mais c’est seulement mon humble point de vue. Toutes les réponses sont bonnes. Chacun son temps, chacun son rythme.

Connaissance de soi – Éveil de conscience – Être présent à sa vraie nature… Être vivant du dedans !!!

Clermont…

Clips de réflexion

Rien de réel ne peut être menacé !

Aimer ou ne pas être aimer
à l’extérieur de soi

J’aime ce que je suis, ce que je vis
à travers toi !!!

DIEU vibre à 126 milliards
de battements par seconde

Qui je suis est différent
de ce que je suis

RESTE CONNECTÉ

Tu peux t’inscrire à la liste de diffusion, c’est un choix.
Cependant je t’invites à découvrir cette énigme du bonheur durable.

Recevoir l’énigme du bonheur durable

Tu recevras par courriel sous format PDF l’énigme de l’équation du bonheur durable.

Inscription à ma liste de diffusion

Tu recevras par courriel gratuitement les informations des mes activités, conférences, consultations, ateliers…

Pense autrement et soit libre

Tu recevras par courriel gratuitement 10 concepts inspirés qui changerons ta vie pour toujours !

Adresse

Clermont Couillard
354, avenue de la Jeunesse #2
Rimouski, Québec – G5M 1J2

Cell :
418.724.5867

Courriel :
info@clermontcouillardevolution.com

Thérapie holistique

Praticien Reiki Usui
Praticien Magnétisme Curatif
Praticien Kinésiologie de la Conscience Innée
Gestion des Émotions
Guérison Spirituelle
Coach Personnel
Guide du nouveau monde
Consultation individuelle

Activités

Ateliers – Conférences
Modérateur – Démystificateur
Entrevues vidéo
Production d’événements spirituels
Éveil de conscience
Connaissance de soi
Retour à l’unité

Le point de vue de Clermont
Présenté par

Geneviève Couillard

Pin It on Pinterest

Share This