B l o g u e

I N S P I R A T I O N - M O T I V A T I O N

A C T I O N  –  R É A L I S A T I O N

A R T I C L E S  !

NOUS AVONS TOUS TOUJOURS RAISONS !

Ce qui est étonnant de nous les êtres humains, c’est que nous avons tous, toujours raison. Sept milliards d’humains environ sur cette planète et chacun voit la couleur rouge de façon différente.

C’est stupéfiant de prendre conscience de cette information relative.

Ce qui est encore plus stupéfiant, c’est de comprendre que ce sur quoi je donne mon énergie, je vais le voir dans ma réalité, quoi que cela puisse être.

En outre, quand j’énonce que ça ne marche pas, ça marche, ça ne marche pas. Pourquoi ?

Parce que le fait que j’énonce que ça ne marche pas, je suis en train de créer toutes les énergies nécessaires à la création de cet énoncé. Et je vais le voir dans ma prochaine réalité.

Pour moi, nos réalités relatives viennent de nos croyances, nos croyances viennent d’une pensée acceptée, qu’elle soit de nous ou des autres. La pensée vient d’une interrogation, une constatation, ce sur quoi on s’arrête. Nous l’émettons par la bouche, nous nous entendons le dire ou entendons un autre le dire, ensuite nous rencontrons les témoins de notre parole et ce qui suit est la croyance.

Plus je crois en ce que je crois, plus je le matérialise dans une densité vibratoire concrète. C’est-à-dire que tout alentour de moi va être peint de cette croyance.

Je vais sortir de cette réalité le jour où, soit par la souffrance ou par autre chose, je mettrai fin à cette croyance.

Donc, il est facile d’accueillir ce qui est devant moi, car je sais maintenant que tout ce que la personne croit est vrai pour elle et pour ceux, dont cette croyance est acceptée.

Si je demeure dans cet entourage, je vais sûrement devenir cette croyance. Si je ne veux pas devenir cette croyance, c’est à moi de choisir autre chose.

Paradoxalement, si je mets de l’emphase sur le fait que je ne veux pas devenir cette croyance, je vais le devenir. Enfin…

En ce qui concerne le fait de la nécessité de l’ombre, ce n’est plus une nécessité, mais bien la compréhension que c’est une partie du TOUT, le Tout, que nous sommes tous d’ailleurs.

Lorsque je comprends dans mon ÊTRE que l’ombre et la lumière sont mon “entier”, je suis dans l’AMOUR…

AOA.c

L'OBSERVATION !

D’un premier pas, devenir observateur de ce que je suis !

Ce que je suis est le résultat d’expériences vécu qui évolue comme suit :

Expériences — conclusion – conviction — conditionnement – comportement — projection — perception. Le total de ce que nous sommes à toujours passer par ce processus.

J’ai longtemps accusé mes programmes personnels accumulés depuis des vies et des vies, cet outil que l’on nomme égo, d’être la cause de mes déboires. Cependant, après maint questionnement, réflexion et méditation, j’ai eu une réponse, comme un genre de prise de conscience.

J’ai soudainement, compris, que mon égo n’était pas la cause. J’ai compris que mon égo était un magnifique outil qui me permettait de pouvoir me rencontrer à travers l’extérieur.

L’image que j’ai reçue était un contenant, un dossier remplie des fichiers qui n’ont pas été fermés.

J’ai alors compris que s’était moi la cause, que s’était moi qui configurais, qui remplissait cet égo, ce contenant, de conditionnements suite aux expériences que je vivais et qui devenait mes comportements.

La causerie du 10 octobre portait sur LES TÉMOIGNAGES. Témoignages de quoi ? De l’observation de mes soi-disant comportements. Alors, peut-être, ai-je une clé pour ouvrir la porte à QUI JE SUIS !!!

Depuis plusieurs années à travers mon énergie projetée vers la différence, j’observe. J’observe ce que j’ai mis dans mon contenant. En silence, je suis présent à ce qui m’interpelle en dedans de moi lorsque je me rencontre à travers la différence (personne, animal, chose, circonstance, événement). La différence, bien qu’elle ou qu’il soit une entité à part entière, n’est finalement que ma propre énergie.

Suite à ces observations, je peux témoigner de l’amélioration de mon état mental, physique et émotionnel. Ce qui a comme résultat en bout de ligne une meilleure santé, un état de satisfaction quasi constant, une magnifique présence à la différence et une responsabilité de mon tout, total.

Je rencontre beaucoup de gens qui développent de plus en plus l’observation plutôt que de continuer à jouer les rôles de bourreau, victime, sauveur.

Ces témoignages sont une joie à entendre et ils sont fascinants, voir même Divin.

AOA.c

DIFFÉRENCE & RÉFLEXION

LA DIFFÉRENCE 

Par la différence je veux dire : personne; animal; chose; événement; circonstance; etc. Il n’y a pas de limite à la représentation de la différence. 

L’amitié que l’on dit ressentir pour la différence est égale au degré de reconnaissance de soi à travers celle-ci. 

RÉFLEXION 

Vous êtes-vous déjà arrêté sur le mot « moitié » ? Quelle est sa définition ? D’où vient ce mot ? 

Je ne parle pas ici de la définition du dictionnaire, mais bien au niveau énergétique ! 

Faisons une petite incursion antérieure. Vous vous souvenez d’avoir entendu de vos parents ou grands-parents l’expression « c’est la mi-saison » ?, ce qui voulait dire « c’est la demi-saison » ou « la moitié de la saison ». Même aujourd’hui on emploie encore cette expression au niveau du sport tel que le hockey, lorsque l’annonceur dit « c’est la période de la mi-temps ». La « mi », réfère à la moitié. 

Dans le mot « amitié » nous retrouvons cette expression « a-mi » qui veut dire à moitié. 

Maintenant, si l’on se réfère au point de vue énergétique et que nous acceptions le fait que nous sommes tous UN et que par ce fait nous sommes « Unité », ce qui voudrait dire que nous sommes « Entiers ». 

Dans le mot « entier » nous retrouvons « tier » qui exprime (la tierce partie). Tierce, pour autre ! 

Pourquoi disons-nous que nous avons de l’amitié pour une personne (différence) ? Se pourrait-il que cette personne (différence) représente la moitié de ce que nous sommes ? De là l’expression “a mi tié” pour “la mi entier”, ce qui voudrait dire la moitié de l’entier. 

Qu’est-ce que nous regardons vraiment à travers la différence ? Sur quoi est attirée notre attention ? 

Pourrions-nous appeler cela « de la reconnaissance » plutôt que de l’amitié ? 

Je pense que oui ! Pourquoi ? 

Parce que ce n’est pas la différence qui nous intéresse vraiment ou ce qu’elle est, mais ce que nous voyons de nous à travers cette différence, que ce soit positif parce que nous aimons ou négatif parce que nous n’aimons pas et les preuves de ce que j’avance sont infinies, l’on peut énumérer des exemples à la tonne. 

Vu de cet angle, il est plus aisé de moins se blesser en sachant que la différence est la moitié de moi. 

Pourquoi ? 

Comment puis-je être en colère contre moi ? Comment puis-je être blessé de moi-même ? 

Je me plais à la pensée que la pratique de ce point de vue m’amène à la guérison de ce genre de blessure, à la responsabilité de ce qui arrive en avant de moi et à me libérer d’une prison illusoire que j’ai moi-même construite. 

L’amitié que l’on dit ressentir pour ce qui est différent est proportionnelle au degré de reconnaissance de soi à travers celle-ci. 

C’est le même concept qu’avec une compagne ou un compagnon, on entend souvent dire « c’est ma tendre moitié ». 

La moitié de quoi ? La moitié de qui ? 

De ce que nous voyons de nous à travers “cette tendre moitié”. 

Vous voulez un exemple ? 

La tendre moitié que vous dites aimer, vous savez celle qui a les yeux bleus, la chevelure noire ébène, le nez délicat, la peau douce, le caractère charmant, etc…, et bien prenez seulement le nez plus large de votre sœur par exemple et mettez-le à la place de celui de votre compagne. 

Est-ce que votre degré de reconnaissance de vous va changer ? Évidemment ! Est-ce que vous allez aimer de la même intensité cette personne ? 

Soyez honnête, vous allez sentir immédiatement la différence en dedans de vous. Oh, je sais bien que ça ne vous empêchera pas de prétendre l’aimer tout autant, mais avec une coche en moins. Il y aura quelque chose de changé, peut-être très subtil j’en conviens, mais assez pour le ressentir. 

Et le nez, rappelez-vous, ce n’est qu’un exemple… 

Supposons qu’un jour ou l’autre le caractère de votre tendre moitié soit remplacé par celui de quelqu’un avec qui vous ne vous entendez pas ! Supposons qu’elle commence à trouver que les autres garçons sont véritablement beaux ! Supposons que vous vouliez absolument avoir des enfants et qu’elle prenne tous les moyens pour ne pas en avoir !… 

À chaque concept, vous allez sentir en dedans de vous un degré de moins dans l’amour que vous dites ressentir pour cette tendre moitié. 

Alors !? 

L’amitié ou l’amour que l’on dit ressentir pour la différence est proportionnel au degré de reconnaissance de soi à travers cette différence. 

Et savez-vous quoi ? Il n’y a aucune exception ! 

Ne vous en faites pas trop avec cela, car c’est magnifique de le savoir et je dis bien « savoir », parce qu’il y a d’autres étapes au devenir. 

Comme par exemple « LA CONNAISSANCE » qui est un autre niveau. 

AOA.c

LA PENSÉE OU LA CHOSE ?

La question était : Pour toi, est-ce vraiment la chose qui n’est pas bonne ou la pensée que j’en ai ?

À mon humble point de vue, la pensée que j’ai de quelque chose est bien souvent plus dommageable que la chose elle-même. Combien de fois ai-je pensée qu’un tel ou tel événement allait se produire de tel ou tel façon etttttt surprise, je m’étais stressé absolument pour rien ou presque. Bon, je me suis dit, parce que je me parle souvent, quand est-ce que tu vas arrêter de prendre tes pensées pour ce qui peut se passer réellement.

Combien d’êtres aimés j’ai pu voir pleurer, se stresser, se décourager, se rendre malade seulement à la pensée que ce qu’ils désiraient n’allait pas bien se passer. Des jours et même des mois avant le soi-disant événement. Je leur partageais de changer leur pensée d’essayer d’envisager l’événement en question comme vraiment il voulait que ce soit. Mais bon, il faut du courage et de la volonté lorsqu’on ne maitrise pas la matière en question.

Aussi, je me suis souvent demandé, pourquoi pour la même pensée sur le même objectif (personne, animal, chose, circonstance), le résultat n’était pas le même pour chaque personne. Je me suis dit, oui je me parle souvent, peut-être que l’objectif en question n’est pas vu de la même façon pour tout le monde, ou que la pensée que les gens ont de cet objectif n’est pas pareil ! J’ai donc commencé à chercher un peu partout une réponse à ce petit comportement.

Une étude psychologique dit que 10 personnes qui regardent le même pot rouge de fleur jaune, ont tous une description différente de ce qu’ils ont vu et une réaction différente face à l’objet.

C’est le même pot rouge de fleur jaune ! Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

100 personnes sortent du cinéma… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

1000 personnes regardent le même coucher de soleil… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

Des milliers de personnes regardent les étoiles… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

Des érudits demandaient au Monsieur il y a 2000 ans : quand je pense à être avec une autre femme que la mienne est que j’ai péché ? Et le Monsieur de répondre : le fait que tu y penses, c’est déjà accompli ! Quand même !!!

Des études menées par des scientifiques de l’université de Harvard au niveau de l’effet placébo ont prouvé que la pensée que les sujets avaient concernant le médicament placébo avait le même impact que ceux qui prenaient le vrai médicament.

Et comment d’autre exemple il y a !

Mais c’est seulement mon humble point de vue. Toutes les réponses sont bonnes. Chacun son temps, chacun son rythme.

Connaissance de soi – Éveil de conscience – Être présent à sa vraie nature… Être vivant du dedans !!!

AOA.c

MON POINT DE VUE SUR CE QU’EST L’ÉGO ET L’AMOUR INCONDITIONNEL !

L’Amour est INCONDITIONNEL et n’a rien à voir avec l’individualité, la personnalité. Sauf, si cette personnalité est habitée par cette substance (l’Amour). Et lorsque la personnalité est habitée par l’Amour INCONDITIONNEL, on ne peut plus parler de personnalité.

En outre, L’ÊTRE est un tout, L’ÊTRE est entier. On ne peut pas dissocier L’ÊTRE et ce qui est appelé (égo) en fait partie. Si on dissocie l’égo de L’ÊTRE, on se rejette soi-même, si on se rejette soi-même, on vibre le rejet et c’est ce que l’Amour INCONDITIONNEL va manifester dans notre expérience, parce que l’Amour INCONDITIONNEL répond à notre vibration.

Ce que l’on appelle (égo), depuis des millénaires et même encore aujourd’hui, est simplement le résultat de nos PRÉFÉRENCES personnelles créé par nos propres expériences. PRÉFÉRENCES qui engendrent trois enfants, ATTENTES – ATTACHES – LIENS. Lorsque un ou plusieurs de ces trois enfants sont COMBLÉS ou pas COMBLÉS ceci engendrent de la SATISFACTION ou de L’INSATISFACTION. C’est ce qui est appelé aujourd’hui, BONHEUR et MALHEUR.

On peut appeler ces composantes (égo) si on veut. Cependant, l’idée est de comprendre ce qui est appelé (égo) :

ÉGO =

PRÉFÉRENCES
ATTENTES – ATTACHES – LIENS
COMBLÉS non COMBLÉS
SATISFACTION – INSATISFACTION
BONHEUR – MALHEUR

Lorsque ce concept est compris, ce que l’on appelle (égo) retrouve sa place en UNITÉ dans L’ÊTRE et inévitablement nous renouons avec notre paix d’origine. 

Pour moi, je fais référence à un contenant quand on parle de l’égo. Si on parle de contenant, il y a probablement du contenu. 

Le contenu du contenant qui pourrait être appelé (égo) est le résultat de tous nos choix d’expériences qui se sont avérés positives ou négatives. À travers cette polarité on peut rencontrer ce qui est communément appelé, blocages ou blessures.

C’est ce que j’appelle des PROGRAMMES !

Le programme, c’est le contenu et ce qu’on appelle (égo) est le contenant, une composante de L’ÊTRE qui ne peut être dissocié. Par analogie, l’eau qui est bleue dans un verre transparent, est-ce le verre qui est bleu ou l’eau ? L’eau, bien sûr ! Il en va de même pour le contenant, est-ce le contenant qui est le programme ou le contenu ?

Le verre peut-il se remplir d’eau lui-même ? Le contenant peut-il se remplir de contenu lui-même ? De toute évidence, il y a un événement, une intervention de quelqu’un ou de quelque chose. Et qui pourrait bien être ce quelqu’un ou ce quelque chose ?

NOUS-MÊMES,
RIEN QUE NOUS-MÊMES !

Donc, qu’est-ce que l’égo ? L’égo c’est MOI ! Et qui remplit le contenant qu’on appelle (égo) ? C’est MOI et rien que MOI. Je suis totalement responsable de mes contenus que sont mes programmes.

Qu’est-ce qu’un programme ?

Les programmes (contenu) sont les résultats d’expériences négatives et positives qui s’accumulent dans le contenant appelé (égo) au fur et à mesure du temps à travers les multiples voyages d’incarnations. Ce sont des expériences marquantes, plaisantes ou traumatisantes.

N’étant pas compris par le conscient sur le moment ils restent en attente d’être compris et libéré par un conscient plus évolué de la personne. L’évolution du conscient est relative et est associée aux nombres de prises de conscience que la personne va faire durant une existence ou à travers plusieurs incarnations d’existences.

Donc, lorsque l’évolution d’une personne est à un niveau de pouvoir COMPRENDRE consciemment un programme, l’Amour INCONDITIONNEL manifeste à travers de multiples MESSAGERS les informations nécessaires à libérer le ou les programmes.

AOA.c

LA RÉINCARNATION OU LES MÉMOIRES ACCUMULÉES D’UN FUTUR DESTIN

Trop dense, riche d’expériences !

Qu’est-ce qui fait justement que nous sommes trop denses ? N’est-ce pas les expériences accumulées qui n’ont pas été résolues, qui n’ont pas été terminées ?

Je pense que lorsque nous prenons CONSCIENCE de l’ILLUSION, la nécessité de se réincarner n’est plus de mise. À mon avis cependant, il est possible de revenir sous un autre aspect, même humain, pour servir, mais je ne considérerais pas ça comme une expérience, à ce moment-là.

Je pense et ce n’est que ma pensée que le fait d’accumuler du savoir, de la connaissance et de la conscience, a pour but de comprendre que nous nous sommes égarés dans la densité de la 3D.

Égaré comment ?

En ne respectant pas les étapes de l’expérimentation, qui sont : le début le parcourt, l’arrivée ou la fin.

Lorsque nous sommes arrivés à la fin d’une expérience, elle doit être comprise et boucler, sinon c’est de l’accumulation d’émotion soit positive ou négative qui reste en mémoire et ce qui reste en mémoire va être le but, le seul but, de la réincarnation. Boucler les expériences non résolues, car, aucune expérience non résolue nous est nécessaire.

Exemple, la peine d’amour, la perte, l’abandon, etc.

Prenons la peine d’amour communément appelé de cette façon. Si je vis cette expérience, c’est que je n’ai pas bouclé cette boucle et par ce fait, je n’ai pas compris que le parcourt de cette expérience était terminée, donc, j’accumule de la mémoire. Mais tout ça n’a pas lieu d’être, parce qu’au départ nous devions vivre l’expérience en tant qu’expérience et non en tant qu’attachement et possession.

Si je vis l’expérience comme un simple jeu, sans créer de lien ni d’attache, il n’y aura pas d’attente et l’expérience en tant que telle se bouclera par elle-même, par son cycle naturel (début, parcourt, FIN), alors il n’y aura pas d’accumulation. Donc, logiquement plus de nécessité de revenir pour boucler ces expériences, non terminées.

Et, j’aime penser que lorsque nous prenons CONSCIENCE de l’ILLUSION, les préférences, les liens, l’attachement et les attentes sont remplacés par le SERVICE À LA VIE.

C’est mon humble avis, mais tous les avis sont bons, autrement dit, C’EST COMME TU VEUX !!!

N.B : Il y a à l’infini des sentiers pour revenir à la Maison et la Maison pour moi, c’est la liberté, la liberté des mémoires accumulées des expériences non terminées, afin d’accéder à d’autres niveaux, d’autres dimensions.

AOA.c

LA SIGNIFICATION DU MOT DIEU POUR MOI

En ce qui me concerne, j’entends par le mot Dieu (l’énergie, l’amour, la vie, l’atome, la particule, le grand être, le tout, l’univers, l’information globale, etc…) enfin, ce qui MANIFESTE le visible et l’invisible.

Je ne cautionne et n’appartient à rien, ni à qui que ce soit de ce monde. J’existe dans cette réalité de ce monde à travers les expériences, conscientes et inconscientes, que j’ai choisi de libéré afin d’accéder à un niveau supérieur de conscience plus éthéré. C’est exactement pour ça que je suis ici, dans ce monde, si non, je serais sur une autre ligne temporelle ou intemporelle selon ce que j’aurais libéré.

Alors, quand j’emploie le mot Dieu, ça n’a aucune connotation avec ce monde en particulier et ce que les êtres de ce monde en ont fait. Le mot Dieu, pour moi, fait référence à ce qui MANIFESTE tout de la création du visible et de l’invisible.

AOA.c

DIEU VERSUS L'ÉNERGIE

On ne nous le crie pas trop fort mais le truc qu’on appelle Dieu ou 90 mille nom différent depuis le début des temps, si début des temps il y eu, est en réalité tout ce qui nous entourent et tout ce qui nous entoure apparemment s’appellerait énergie.

Intéressant et étonnant de constater que sur ce point la science nous informe que nous les corps humains sommes constitué entièrement d’énergie et il ne se gêne pas pour le crier très fort, cependant, on ne nous explique pas exactement qu’est-ce que ça veut dire et comment ce truc fonctionne. Il serait peut-être temps que l’on s’interroge soi-même !

On aura beau l’appeler comme on voudra, ça apparemment toujours été de l’énergie et il semble que ça sera toujours de l’énergie.

Si nous demandons à un scientifique : « Qu’est-ce qui crée le monde ? » Il nous répondra : L’ÉNERGIE.

Décrivons l’Énergie :
Elle ne peut être créée ni détruite
Elle a toujours été, est et sera à jamais
Elle se manifeste en formes à travers la matière et au-delà de la matière.

Si nous demandons à un mystique :  « Qu’est-ce qui crée le monde ? » Il nous répondra : DIEU.

Décrivons DIEU :
Il ne peut être créé ni détruit
Il a toujours été, est et sera à jamais
Il se manifeste en formes à travers la matière et au-delà de la matière.

Finalement, c’est la même chose (Énergie ”Dieu”).

Désastreusement, la religion a tué Dieu et c’est pour cette raison qu’on ne se rappelle plus ce que cela signifie vraiment. On a comme perdu le fil d’avec ce qui semble être une vérité.

La religion n’a rien à voir avec la vérité. La religion c’est un business. Un business achète quelque chose à moindre coup et la revend pour faire de l’argent. La religion s’est approprié Dieu et le revend pour contrôler et asservir. Et nous y avons tous contribué. Enfermé dans l’ignorance Dieu est devenue de la marchandise à laquelle on ne croit plus et on ne veut plus faute de savoir et connaitre ce que cela signifie vraiment.

D’accord, on a compris et on passe à un autre niveau. Autre niveau ? Oui, autre niveau ! SVP !!!

La science nous explique aujourd’hui que l’Univers, un autre nom donné à Dieu, est constitué à 100% d’énergie et que le corps humain n’est d’autre chose que de l’énergie. Serait-il possible que Dieu et énergie soit homologue ? Alors ?! Si le corps humain est constitué que d’énergie, que sommes-nous ? Serait-il possible que nous… ???

Ok, ok, ok c’est juste une pensée, tu en fais ce que tu en veux. Je suis juste en train d’expliquer mon humble point de vue sur le truc en question, (Énergie ”Dieu”).

C’est bien beau tu ça, mais mon questionnement et je suis certain que c’est le tien aussi, c’est comment ça fonctionne au juste ?

Et bien pour moi, j’appelle ça LE LANGAGE DE L’ÉNERGIE. Et voici ci-dessous ce que je pense de comment ça fonctionne, à mon avis !!!

POUR COMPRENDRE LES SECRETS DE LA MANIFESTATION,
PENSEZ EN TERMES D’ATTENTION, D’INTENTION, DE PENSÉE FOCALISÉE,
D’ÉMOTION, DE VIBRATION ET D’ÉNERGIE 

INTÉRIEUREMENT

CONTEMPLE CE QUE TU CHÉRIS

Cherche, en dedans de toi. C’est en dedans de toi que tu vas trouver l’inspiration de tes désirs !

ENSUITE

CRÉE LA SCÈNE DE CE QUE TU CHÉRIS

Vis, en dedans de toi, la scène de ce désir, par les cinq sens. Vois-toi en train de le vivre.

APRÈS

La Vie, l’Énergie, Dieu répond à ton désir soit, par un élan qui monte en dedans de toi et qui est indiscutable ou par des circonstances extérieures. 

ALORS LA COMMANDE EST 

RESTE TRANQUILLE – SOIT PRÉSENT – ÉCOUTE

ET L’IDÉE, C’EST DE SUIVRE L’ÉLAN INTÉRIEUR.

AOA.c

LES CROYANCES

On me demande souvent si je crois, si je suis un croyant. 

Selon moi ou du moins ce que j’en ai compris, c’est que la croyance peut être positive ou négative, c’est-à-dire bonne ou mauvaise. Pour moi il n’y a ni mal, ni bien à croire ou ne pas croire tout dépends du point de vue ou on se place et pour quel motif, bref. 

En partant de ce constat, il y a longtemps, très longtemps que je suis sorti des croyances, de la croyance ! 

La croyance est une pensée cristallisée et quand une pensée est cristallisée il y a un résultat qui s’en suit et ce résultat est figé, cristallisé tant et aussi longtemps que la personne y croit. 

On entend souvent des gens tenir ce propos : (je suis convaincu) ! Être convaincu c’est être figé, cristallisé. J’ai constaté au fur des années que la croyance et le fait d’être convaincu peuvent être source de conflit. Cependant, si la personne se sent bien dans cet état, tout est parfait. 

En ce qui me concerne, j’ai développé l’habitude d’observer et de ne rien acheter de ce que je vois, j’entends, je touche, je goûte, je sens, ce qui dans un premier temps préserve ma paix intérieure. 

Dans cet état de fait, l’observation, je n’ai pas de pensées, pas de jugements ni de croyances, je ne fais qu’observer. Par la suite je peux, avec un certain recul, prendre ou laissez aller. Si je laisse aller, la paix est préservée dans tous les sens, c’est déjà un miracle. Si je prends, je veux dire que si quelque chose me plaît, je la vis sous forme de pensée seulement. Je porte attention à ne pas figer ni cristalliser ce que je prends. 

Une pensée peut être gardée, abandonnée ou changée en tout temps. En outre, changer ou abandonner une croyance, c’est toute une aventure ! 

L’idée c’est de garder à l’esprit l’observation et de se souvenir qu’une pensée est plus malléable qu’une croyance, du moins c’est mon point de vue.

MAIS BON DIEU, DE QUEL DIEU ET DE QUELLE IMAGE ON PARLE ?
À ne pas prendre personnel.
Le discernement est toujours un bon  guide. 

DE QUEL dieu ET DE QUELLE image ON PARLE, QUAND ON PARLE DE dieu ??? 

Aujourd’hui ma peine est profonde. 

Oui, aujourd’hui je pleure l’humain, l’homme, l’humanité. Je me pleure ! 

Humain, qui depuis des millénaires prie un dieu qui n’est pas dieu, qui n’est pas la VIE ORIGINELLE (LE PÈRE). Un dieu dont on dit qu’il a créé l’homme à son image. 

Mais bon dieu, de quel dieu et de quelle image on parle ??? Sommes-nous si ignare ??? 

Ce dieu que l’homme prie depuis des millénaires N’A PAS CRÉÉ L’HOMME, IL A MODIFIÉ L’HOMME. 

IL Y A QUAND MÊME UNE DIFFÉRENCE À COMPRENDRE ENTRE (CRÉER ET MODIFIER) !!????*** 

Oui, je pleure cet homme qui est dans cette croyance. Une croyance en un dieu qui l’a détruit, emprisonné, amené à des guerres, des maladies, à la mort et à ses DESTRUCTIONS MASSIVES EN CONTINU depuis de millénaires… 

De quel dieu on parle ??? 

Ce n’est pas ce dieu qui a créé la cellule (le corps) ce sont les éléments de la VIE qui ont créé le corps, l’homme, l’humain, la machine et l’Âme qui y habite…C’est la VIE ORIGINELLE, LE PÈRE ORIGINEL, LE ROYAUME ORIGINEL, qui a créé la cellule. 

Le dieu qui a MODIFIÉ la machine (le corps) À SON IMAGE n’est pas LA VIE ORIGINELLE, LE PÈRE ORIGINEL.

La VIE ORIGINELLE n’a pas besoin de prière, de reconnaissance, d’appréciation, de gratitude. 

Le dieu qui a besoin de ces choses n’a de pouvoir que si on lui accorde ces critères et on le fait depuis des millénaires en toute ignorance. Ce dieu qui selon les ÉCRITS a donné sa préférence aux offrandes de sacrifices plutôt qu’aux offrandes des fruits de la terre, ce dieu n’est pas LE PÈRE ORIGINEL. 

On pourrait à tout le moins le comparer à un AVENGER (guerre à l’infini) et c’est ce qui se passe depuis des millénaires. C’est ce dieu là qui contrôle la zone de l’égo, de l’illusion, du faux, de l’éphémère. Un demi-dieu, faux dieu au pouvoir surhumain. C’est ce dieu là que les ancêtres ont prié, adoré, en vain. C’est ce dieu là que l’on prie et adore encore aujourd’hui, en vain. Le dieu de la guerre, de la maladie, de la souffrance, du vieillissement et de la mort. 

Ne vous êtes-vous jamais demandé ce dont il était advenu de ce que la science et l’archéologie appellent les civilisations perdues. Qu’est-il arrivé aux anciennes civilisations? Comment sont-elles disparues ? 

L’effondrement de l’ancienne Égypte, le peuple de Noé et son déluge, les Aztèques, les Mayas, les Sumériens, les Atlantes, les Anasazis, l’Empire Khmer, l’Île de Pâques, la Culture de Cucuteni-Trypillia, la Culture Minoenne, les Mycéniens, les Olmèques, le Royaume d’Aksoum, les Nabatéens et combien d’autres sur des millénaires. Ne vous êtes-vous jamais demandé au moins POURQUOI ET COMMENT ? 

L’Histoire de l’homme est pleine de civilisations éphémères, de peuples mystérieux disparus suite à des catastrophes naturelles, des guerres, des épidémies, etc. Mais parfois c’est un peu plus flou et les historiens se démènent tant bien que mal pour essayer de comprendre comment une société prospère disparaît de la carte en un (long) clin d’oeil. Les exemples sont très nombreux. Des civilisations avec leur architecture, leur langue, leur culture qui se sont bizarrement éteintes sans qu’on ne sache trop pourquoi. 

Libre à ceux et celles qui ENTENDENT d’accueillir ou de rejeter. 

J’ai sursauté lorsque j’ai reçu intérieurement ces informations. Je me suis dit, c’est de la science-fiction, on ne voit ça qu’au cinéma et à la télévision. 

Mais j’ai vite reçu d’autres informations concernant justement la télévision (l’image). Ça me répond assez vite lorsque je doute ! 

LA BÊTE (L’ÉGO) – L’IMAGE (LA TÉLÉVISION) ??? 

Ne vous êtes-vous jamais demandé, et je suis certain que oui, de quoi on parlait lorsque l’on mentionne LA BÊTE et L’IMAGE DE LA BÊTE ? Moi, je me suis posé cette question longtemps et je n’avais jamais reçu de réponse qui me convenait et à travers laquelle je pouvais me dire que cela avait un bon sens. J’ai cherché longtemps pour enfin avoir un avis, un point de vue différent qui me parlait. 

Tant d’années de questionnements pour une simple réponse ! 

La BÊTE Clermont vit en toi, elle est greffée à ton ADN. 

Elle est appelée (ÉGO) et à chaque fois que tu te laisses aller à des pensées et comportements, on va dire négatifs, tu nourris cette BÊTE. Ça fait des millénaires que tu la nourris et tu te plains en te demandant dans quel monde tu vis.

Paradoxalement, lorsque tu te laisses aller à des pensées et comportements, on va dire positifs, tu nourris la VIE ORIGINELLE et tu te demandes comment des gens ont pu faire des MIRACLES. Et bien tu as la réponse ! 

Et si tu te demandes Clermont c’est quoi L’IMAGE DE LA BÊTE et bien, tu l’as accroché après le mur ou peut-être aussi déposée sur un meuble. 

Cette image est appelée (TÉLÉVISION — TELLE-EST-TA-VISION). 

L’IMAGE NOURRIT LA BÊTE (L’ÉGO) à travers la TÉLÉVISION. 

Et voilà le dieu qui a soi-disant créé l’homme à son image et que l’on prie aveuglément depuis des millénaires. 

Le Monsieur qui est venu porter (L’AMOUR) il y de cela 2020 ans exactement, selon les écrits bien sûr, ce n’est pas ce dieu là dont il parlait. Lui il parlait du PÈRE et il disait, toujours selon les écrits « de moi je ne suis rien, c’est le PÈRE en moi qui fait les œuvres !!?? » 

Alors Clermont est-ce que tu comprends maintenant la différence entre la bête et l’image et entre dieu et LE PÈRE ??? 

LEQUEL CHOISIRAS-TU DE NOURRIR ? 

Ce message est pour celles et ceux qui sont prêt. Prêt à entendre et comprendre !!!

Pin It on Pinterest

Shares