LA PENSÉE OU LA CHOSE ?

La question était : Pour toi, est-ce vraiment la chose qui n’est pas bonne ou la pensée que j’en ai ?

À mon humble point de vue, la pensée que j’ai de quelque chose est bien souvent plus dommageable que la chose elle-même. Combien de fois ai-je pensée qu’un tel ou tel événement allait se produire de tel ou tel façon etttttt surprise, je m’étais stressé absolument pour rien ou presque. Bon, je me suis dit, parce que je me parle souvent, quand est-ce que tu vas arrêter de prendre tes pensées pour ce qui peut se passer réellement.

Combien d’êtres aimés j’ai pu voir pleurer, se stresser, se décourager, se rendre malade seulement à la pensée que ce qu’ils désiraient n’allait pas bien se passer. Des jours et même des mois avant le soi-disant événement. Je leur partageais de changer leur pensée d’essayer d’envisager l’événement en question comme vraiment il voulait que ce soit. Mais bon, il faut du courage et de la volonté lorsqu’on ne maitrise pas la matière en question.

Aussi, je me suis souvent demandé, pourquoi pour la même pensée sur le même objectif (personne, animal, chose, circonstance), le résultat n’était pas le même pour chaque personne. Je me suis dit, oui je me parle souvent, peut-être que l’objectif en question n’est pas vu de la même façon pour tout le monde, ou que la pensée que les gens ont de cet objectif n’est pas pareil ! J’ai donc commencé à chercher un peu partout une réponse à ce petit comportement.

Une étude psychologique dit que 10 personnes qui regardent le même pot rouge de fleur jaune, ont tous une description différente de ce qu’ils ont vu et une réaction différente face à l’objet.

C’est le même pot rouge de fleur jaune ! Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

100 personnes sortent du cinéma… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

1000 personnes regardent le même coucher de soleil… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

Des milliers de personnes regardent les étoiles… Est-ce l’objet qui a changé ou la pensée que j’en ai ?

Des érudits demandaient au Monsieur il y a 2000 ans : quand je pense à être avec une autre femme que la mienne est que j’ai péché ? Et le Monsieur de répondre : le fait que tu y penses, c’est déjà accompli ! Quand même !!!

Des études menées par des scientifiques de l’université de Harvard au niveau de l’effet placébo ont prouvé que la pensée que les sujets avaient concernant le médicament placébo avait le même impact que ceux qui prenaient le vrai médicament.

Et comment d’autre exemple il y a !

Mais c’est seulement mon humble point de vue. Toutes les réponses sont bonnes. Chacun son temps, chacun son rythme.

Connaissance de soi – Éveil de conscience – Être présent à sa vraie nature… Être vivant du dedans !!!

Pin It on Pinterest

Shares